La désengrammation Ostéopathique énérgétique

La désengrammation  Ostéopathique

L’être vivant a en lui toutes les capacités d’adaptation, autodéfense, d’autorégulation et d’autoguérison. On appelle cela l’homéostasie.

la Désengrammation fait partie de cette homéostasie. C’est une procédure physiologique spécifique qui s’effectue au sein du cerveau primaire et qui permet de lever les barrages énergétiques mis en place ou subis par l’organisme, qui lorsqu’ils persistent, sont les prémices de la maladie.

Le cerveau primaire est un cerveau archaïque qui gère l’ensemble des métabolismes de la vie et de nos relations avec l’extérieur. C’est un cerveau animal et régulateur. Il reçoit les informations de l’extérieur et de l’intérieur, en fait la synthèse, et renvoi les instructions via les hormones, les enzymes, des substances chimiques ou des protéines qui vont régler nos fonctions biologiques.

Quelles sont les limites de l’efficacité de la désengrammation ?

La désengrammation n’est efficace que dans les limites des possibilités de récupération biologique ou d’adaptation physiologique de l’être vivant. Tout est fonction de l’énergie disponible et de la qualité cellulaire. Au delà, nous entrons dans la médecine allopathique qui est une médecine de « forcement biochimique » avec les conséquences qui en découlent. La désengrammation est une médecine simple qui recherche avant tout les causes des dysfonctionnement. c’est une médecine de première intention, efficace dans la plupart des cas, non traumatisante, pouvant se pratiquer a tout age et dans n’importe quelle condition.

Quelles sont les indications de la désengrammation ?

la plupart des pathologies peuvent être améliorées voire guéries.

La désengrammation traumatique

Accidents de la route, traumatismes sportifs, chutes ou chocs relativement violents peuvent créer une fixation émotionnelle qui va empêcher la restauration complète des éléments structurels. Le « wiplash » (coup de fouet) ou « Coup du lapin » (expression sans rapport avec le phénomène) est un exemple très fréquent  de traumatisme laissant des séquelles parfois chroniques. Tant que cette fixation persiste, il ne peut y avoir de restauration complète. le cerveau garde le traumatisme en mémoire et crée une zone de blocage énergétique dans le lieu du traumatisme.

La désengrammation lève le blocage et permet même plusieurs années après, la restructuration des tissus lésés et la cessation des douleurs.

La désengrammation psychosomatique

Le psychisme est une des grandes causes de souffrance et de maladie d corps physique. de la même façon que dans le traumatisme physique, les traumatismes psycho-émotionnels ou psychoaffectifs peuvent engendrer de véritables perturbations physiques et décompenser en maladies graves. La désengrammation permet, même si le traumatisme est ancien, de libérer « l’engramme », c’est a dire la mémoire émotionnelle du traumatisme et libérer le patient de sa souffrance.

La désengrammation ne se substitue en aucune manière a la psychothérapie ou a la psychanalyse. Le but n’est pas de résoudre le problème du patient mais bien de tenter d’en limiter les effets sur le corps physique. C’est pourquoi dans ce concept, le patient n’a nul besoin de verbaliser son conflit mais simplement de l’évoquer mentalement. Enfin, il est évident qu’ici la notion de maladie psychosomatique perds son caractère péjoratif et au contraire prends en compte l’influence prépondérante du psychisme sur le corps physique.

Désengrammation des allérgènes environnementaux

l’allergie du grec « allos » (autre) et « ergon (action) définit parfaitement ce que le « moi » de chaque individu peut avoir de réactivité par rapport à son environnement. Nous connaissons naturellement les allergies courante à la poussiere, le pollen, les poils de chat, les acariens, les allergies alimentaires ou les produits toxiques. Le sujet est vaste et va au delà de la frontière moléculaire. Il semble que chaque élément matériel, chaque onde, crée un champ électromagnétique qui va entrer en relation avec notre propre champ énergétique.

Ou bien ce champ étranger est accepté par nos cellules sensibles ou bien il sera rejeté si il est néfaste, devient trop important ou trop prégnant. Au delà de cette notion, nous pouvons globaliser ces phénomènes en disant que tous les éléments qui nous entourent et même ceux qui nous composent créent en  nous soit une attraction, soit une neutralité bienveillante, soit une répulsion. Il peut en aller ainsi de la nourriture, des produits, des objets, mais aussi des êtres que nous côtoyons.  Si cela est vrai pour les éléments matériels, il en est de même pour les éléments vibratoires tels que les ondes, les couleurs, les sons, etc…

Comme pour tout les tests, ce sont les modifications du mouvement des membranes crâniennes qui déterminent, pour le praticien, la réaction du patient au produit ou a l’élément présenté. la correction se fera en désengrammant le cerveau ( que nous pouvons comparer a l’ordinateur central) suivant une protocole précis, par rapport a la substance en cause. Il est évident que ce type de traitement est destiné aux allergènes qui créent des troubles dans l’équilibre physiologique du patient.

les résultats sont, comme dans toute thérapie, conditionnes par la qualité énergétique du sujet, ancienneté et le degré de cette allergie.

Conclusion

Cette thérapie, sans prétendre être exhaustive, s’étends à de nombreux domaines  de la pathologie et essaie de créer un lien entre toutes les médecines dites alternatives sans réfuter pour autant la médecine allopathique nécessaire dans ses indications.

Tags: , , , ,